Origine du projet à Iarinoro en 2005

En 2003, les cyclones Gafilo et Elita ont entièrement détruit l’école primaire de Iarinoro, petit village à 250 km au sud de Antananarivo.
Iarinoro place sans école

Iarinoro place sans école

L’école avait été construite en 1900 par les Jésuites. En 2005, la décision de mener ce projet a été prise. Il fut décidé que Jean-Marc Couffignal serait leader du projet au nom d’AFRICŒUR. Il fut aussi décidé qu’il partirait le plus rapidement possible en mission sur site pour corroborer demandes et besoins.

En 2006, cette mission révéla toute l’ampleur des besoins ainsi que l’«intégrité» des demandes et AFRICŒUR  approuva le lancement immédiat du projet. En quelques mois, AFRICŒUR et les partenaires malagachis se sont accordés sur la nature du projet et les coûts inhérents.

Ainsi, il a été décidé de construire un bâtiment d’environ 25 m par 7 m en rez-de-chaussée. Il permettra d’y loger 5 salles de classes indépendantes qui accueilleront environ 100 élèves. Le montant total a été estimé à environ 25 000 € auxquels il faudra ajouter 2000 à 3000 €  pour une future cantine.

AFRICŒUR s’est alors démené pour trouver les financements… notamment le 21 avril 2007 par une belle journée de marche, repas et animation à Sébazac ! Pour plus d’info, allez voir toutes nos actions sur le site web d’AFRICŒUR.

La reconstruction a duré seulement 15 mois et a coûté réellement 22 000 €. La rentrée scolaire de septembre 2007 a bien eu lieu dans les nouveaux locaux.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.